Arras - Document très rare - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Arras - Document très rare

MEDIATHEQUE

Vient de "la Sabretache"

Jean-Gérard ROSTAIN membre de la Sabretache


J'ai trouvé une perle.., du jamais vu pendant la guerre 14/18 sur le bombardement d'Arras en FILM muet d'époque par Albert Kahn - durée 5 mn 42 en 1919 cadreur Lucien Le Saint ..! 1919 - Noir et blanc - Muet
Pays de production : France
Réalisation : Inconnu - Producteur : Albert Kahn - Cadreur: Lucien Le Saint.

Restauré par les Archives françaises du film du CNC




La Sabretache - « Société des collectionneurs de figurines et des amis de l'histoire militaire » - est une société française d'études d'histoire militaire. Association culturelle sans but lucratif, elle est régie par la loi de 1901 et reconnue d'utilité publique.
La société publie Le Carnet de la Sabretache, revue d'histoire militaire et d'uniformologie éditée à Paris depuis 1893. Elle publie également des dossiers « hors-série » portant sur des thèmes précis qui font référence dans les milieux de l'uniformologie, de la collection de militaria, de la Reconstitution historique et de la figurine napoléonienne. Elle dispose également à Paris d'une bibliothèque conséquente dont les ouvrages sont consultables sur demande.
La qualité de membre donne accès au musée de l'Armée à Paris à titre gratuit.
La bataille d’Arras

Une tactique de diversion

Le 20 mars 1917 commence la bataille d'Arras : son objectif est de faire diversion pour que l'armée française puisse mener une offensive décisive au Chemin des Dames. Jusqu'au 9 avril, les Britanniques bombardent, les tranchées allemandes dont ils détruisent la première ligne et les barbelés. Les troupes se lancent alors à l'assaut et la bataille fait rage jusqu'au 9 mai : les Canadiens s'y illustrent particulièrement en reprenant la crête de Vimy. L'armée britannique perd 150.000 hommes, dont près de 11.000 Canadiens, et l'armée allemande 120.000. La bataille d'Arras a rempli son objectif en forçant les Allemands à une défense soutenue dans cette zone, mais son utilité stratégique est pratiquement nulle : l'offensive française au Chemin des Dames, dont elle devait être une diversion, est un échec.
Extrait de francetvinfo - Apocalypse
En 1919, suite aux bombardements de la première guerre mondiale, la ville d'Arras est en ruines. L'hôtel de ville et le beffroi sont détruits, les habitations ont perdues leurs façades ou sont réduites en un tas de pierres. Dans les rues dégagées des gravas quelques habitants passent.

COMMENTAIRE

MONDY Claude 2/1
Dégâts considérables. Il me semble bien que les réparations des dommages de guerre n'ont jamais été intégralement payés par l'envahisseur.

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu