Bas les masques - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Bas les masques

MEDIATHEQUE
La vidéo que Manuel Valls tente de faire disparaître

Par Hicham Hamza | le 12. December 2012 - 20:15

Censure. Depuis son accession au pouvoir, le ministre de l’Intérieur, puis le Premier Ministre Manuel Valls essaye d’étouffer le scoop d’Oumma dévoilant sa propre confession de son « lien éternel » avec « la communauté juive et Israël ». Retour sur les dessous d’une information embarrassante pour celui qui vise désormais Matignon et l’Elysée.
Depuis quelques semaines, la rumeur parcourt les réseaux sociaux et les sites alternatifs : selon certains, Manuel Valls aurait lui-même demandé à Youtube et Dailymotion de retirer une vidéo, révélée en 2011 par Oumma, dans laquelle il affirma, entre autres paroles stupéfiantes, être « par sa femme, lié, de manière éternelle, à la communauté juive et à Israël ». Voici la vidéo en question, désormais remise en ligne.

29/09/11 : Oumma repère la vidéo et fait le buzz en publiant le premier article consacré à l’information principale contenue dans cette confession choc de Manuel Valls- son « lien éternel » avec « la communauté juive et Israël ». Nous avions alors souligné l’incongruité de la scène : un élu républicain - censé servir la France et le principe de laïcité - en train de déclamer, en raison de son lien conjugal, une préférence communautaire spécifique et une allégeance, formulée en des termes religieux, envers une nation étrangère pratiquant, de surcroît, une politique colonialiste. Le scoop devient rapidement viral : près de 100000 visionnages cumulés sur le Net et plus de 3400 partages de l’article sur Facebook (un chiffre rivalisant aisément avec les articles les plus partagés du site Lemonde.fr).

Quand François Hollande se faisait passer pour un leader de droite en 1983 

POLITIQUE - La voix de François Hollande sort des transistors en ce matin de février 1983. Sur France Inter, sous un pseudonyme emprunté (Caton), l'ancien conseiller spécial de François Mitterrand tient un discours surprenant à base de "Nous la droite..." ou "Nous, conservateurs de progrès...". Pour comprendre cet interview, il faut décrypter ce mystérieux pseudonyme.

Caton est l'auteur du livre De la reconquête, un pamphlet qui dénonce la responsabilité de la droite dans la défaite à l'élection présidentielle de 1981, avec ce slogan : "Pour vaincre la gauche, il faudra se débarrasser de la droite". Derrière Caton, ce prétendu leader polémiste de droite, se cache un journaliste et écrivain proche de la gauche à l'époque, André Bercoff. Comme l'explique l'intéressé sur son blog en 2011, ce livre est une commande du président François Mitterrand par l'intermédiaire de Jacques Attali. Une petite attaque contre l'opposition à l'approche des municipales de 1983.

François Hollande, un inconnu en 1983
Le livre de Bercoff est un succès de librairie et toutes les radios réclament une interview. Mais le journaliste est connu, il a trop peur d'être démasqué. C'est alors qu'il fait appel à François Hollande, qui vient de l'aider pour les données chiffrées utilisées pour l'écriture de son livre.

Tout juste sorti de l'ENA en 1980, François Hollande n'est pas connu des journalistes et encore moins du grand public. Il n'a donc aucun mal à se faire passer pour Caton. Le stratagème fonctionne parfaitement et il faut reconnaître que François Hollande est plutôt convaincant en (faux) Homme de droite.


19 mars 1962 : et si on réécoutait François Mitterrand ?

Lors de sa première conférence de presse en temps que président de la République, le 24 septembre 1981…

Une gifle en direct !!

Une gifle en direct !
Cette vidéo est extraordinaire à plus d’un titre! Les politiciens nous racontent des balivernes et comme les chats mais avec moins de souplesse retombent sur leurs pattes quelle que soit la contradiction qui leur est portée. L’exigence de leur réélection les transforme en caméléons, adoptant la couleur, les idées du moment et du milieu ambiant pour parer tous les dangers, du moins le croient-ils. Ne soyons pas étonnés si les électeurs, qui hélas ne prennent conscience du phénomène qu’avec le temps et l’âge donc, se détournent des urnes pour n’accorder aucun crédit aux bonimenteurs!
Allez, c’est pas tous les jours qu’un collabo est démasqué publiquement ! Le repris de justice Alain Juppé pris en flagrant délit d’opportunisme politicien, tente encore de bredouiller une explication fumeuse sans convaincre, malgré les compliments à Pujadas qui l’a bel et bien planté!
Une gifle en direct ! SI SEULEMENT ILS AVAIENT APPLIQUE CE QU'ILS DISAIENT en 1990 (Il y a 25 ans!!!!!) NOUS N’EN SERIONS PAS Là.
Alain JUPPE est mort de honte !! mais amnésique quand même !

IMPRESSIONNANT
Le programme du FN aujourd'hui c'est exactement le programme du RPR en 1990.



COMMENTAIRE

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu