Bibliographie - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Bibliographie

L'HISTOIRE


          Bir Hacheim, Jacques MORDAL, Amiot-Dumont 1952 (215 pages)

C’est l’ouvrage historique de référence sur la Bataille de Bir Hakeim, du fait de la compétence et de la notoriété de l’auteur en tant qu’historien de la seconde guerre mondiale. Les enjeux stratégiques de la bataille sont  magistralement  exposés, le Moyen-Orient replacé dans le cadre plus général de la WW2 de 1942. La campagne de la 8ème Armée britannique en Cyrénaïque est décrite de façon réaliste, l’action de la 1ère BFL en son sein bien mise  en valeur. Ouvrage bien documenté, bien écrit et facile à lire.


          
Bir Hakeim, Félix de GRAND’COMBE, PUF 1945 (59 pages)

Courte synthèse à chaud à l’usage d’un large public. Sympathique, facile à lire.



          
Bir-Hakeim 27 mai-11 juin 1942, sans indication d’auteur, Office Français d’Edition, 1945 (83 pages)

                       Récit de la bataille par un participant. Préface du Général Koenig.

En réalité ce petit livre a été écrit par Pierre Bénard, devenu par la suite Ambassadeur de France. Le texte vient d’être réédité à l’occasion du 60ème anniversaire de Bir Hakeim, enrichi de nombreux documents photographiques de qualité, par l’Association des Français Libres, 59 rue Vergnaud 75013 Paris 01 53 62 81 82, où on peut se procurer le fascicule en question.



          
Notre Première Victoire, Jean LEBUCOIS, Editions Colbert 1945

           (180 pages)

Récit détaillé d’un témoin, qui permet des recoupements intéressants avec d’autres témoignages.



II – Ouvrages historiques connexes

          Le Bataillon des Guitaristes, François BROCHE, Fayard 1970 (380 pages)

Le fils du Colonel Félix Broche, qui n’a pas connu son père, raconte l’épopée de ce pur héros de Bir Hakeim, tué au combat le 9 juin soir, à travers l’histoire du Bataillon du Pacifique qu’il avait créé, formé, instruit et engagé dans la France Libre. Témoignage touchant d’un fils qui raconte l’histoire de son père au terme d’une longue enquête sur place à Tahiti et en Nouvelle-Calédonie. Cet ouvrage a obtenu le Prix littéraire de la Résistance  en 1971.



         
L’Armée Française sous l’occupation, François BROCHE, Presses de la Cité, Tomes I (2001), II (2003) et III (2004)

Les pages consacrées à la 1ère DFL et notamment à son engagement à Bir Hakeim sont intéressantes.


                
La Seconde Guerre Mondiale,  Pierre Montagnon, Pygmalion

Les pages du tome I consacrées à la guerre du désert et notamment à Bir Hakeim constituent une remarquable synthèse. Le récit de la sortie de vive force du 11 juin prend en compte des témoignages jusqu’ici négligés et retient une version sans doute proche de la réalité pour une opération qui n’aura pas été la phase la plus réussie de la bataille.


           
1061 Compagnons,  Jean-Christophe NOTIN, Perrin 2000 (830 pages)

L’auteur raconte l’histoire des Compagnons de la Libération, en faisant revivre les parcours individuels au fil des évènements et des faits d’armes de la France combattante, à l’intérieur et à l’extérieur. Passionnant : l’ouvrage montre comment l’élite de la jeunesse de l’époque choisit clairement la voie difficile de la poursuite du combat avec une capacité d’anticipation étonnante…



III – Témoignages et Mémoires

          
Bir Hakeim, Général KOENIG, Robert Lafont 1971 (430 pages)

Mémoires du vainqueur de Bir Hakeim, publiés après sa mort, à partir des notes de l’auteur, rassemblées par le Général Carlot, son beau-fils. Le principal témoin s’exprime de façon spontanée sur l’évenement militaire majeur de sa carrière. Le fait que ses notes n’aient pas été expurgées confère un grand intérêt à ce témoignage.


      
Bir-Hakeim 1942, Sur les traces de la 1ère Légion Romaine, Général Bernard SAINT-HILLIER,       

fascicule publié par l’Association des Français Libres 1992 (80 pages)

Témoignage très pointu d’un témoin de choix, lieutenant adjoint du Lcl Amilakvari. Iconographie originale, précisions intéressantes pour l’historien sur les données tactiques de la bataille, notamment l’enfouissement, le rôle des appuis et de la logistique.



             
La Saga d'un Français Libre, Général Jean Simon Presses de la Cité 2000

Témoignage d'un Compagnon de la première heure, bien connu par ailleurs.



         La vérité sur Bir-Hakeim, André GRAVIER, à compte d’auteur, librairie Christmann 1990 (65 pages)

Témoignage délibérément polémique du sapeur de Bir Hakeim, laissé pour  mort sur le terrain à la sortie, à qui on a voulu faire porter le chapeau d’une opération de sortie pas totalement couronnée de succès, et qui manifeste bruyamment son désaccord, preuves à l’appui. Intéressant. A ne pas mettre entre toutes les mains… Pourtant il faudra bien un jour passer de l’historiographie à l’Histoire…

Ce document, aujourd’hui introuvable, peut être demandé à A. Magon de la Villehuchet qui se fera un plaisir de vous en adresser une photocopie…



           
Tant que dure le jour, Susan TRAVERS, Plon 2001 (370 pages)

La « Miss », la conductrice anglaise du Général Koenig, la seule femme à avoir vécu la bataille de Bir Hakeim de bout en bout, arrivée au soir de sa vie, raconte sa jeunesse, son engagement dans la France Libre, sa carrière de Légionnaire, son amour pour le Général Koenig… Une femme exceptionnelle. Le livre est passionnant en tant que tel. L’historien y trouvera une description réaliste de la sortie de vive force, qui permet d’y voir un peu plus clair et d’approcher une vérité restée jusqu’ici dans un flou entretenu…

Bonne nouvelle :  le livre est disponible (2003) dans « J’ai lu » à 7.5 € !



         Après tant de batailles, Pierre MESSMER, Albin Michel 1992

Mémoires d’un homme au destin exceptionnel, Capitaine de Légion à Bir Hakeim, devenu par la suite Ministre de la Défense puis Premier Ministre. On découvre qu’il s’agit d’un vrai soldat et non pas d’un capitaine d’opérette…



          
Le Neuvième Compagnon, Georges Fleury, Grasset 1990

Epopée de Pierre Delsol, humble marsouin qui choisit la France Libre dès juin 40, et combat sans relâche jusqu’à la Libération. 150 pages sur la guerre du désert du Caire à Tunis, avec un long passage circonstancié sur Bir Hakeim. Devenu Lieutenant, il participe au Garigliano et au débarquement de Provence. Il perd un bras à Toulon. Très  intéressant.



       Les Carnets du Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné, présentés et annotés par André-Paul Comor, NEL 1990

Journal intime d’un jeune Saint-Cyrien (1932-1934), officier de Légion. Au retour de Narvik, il fait le choix de la France Libre et reste à Londres avec son chef de corps, Monclar,  et 23 camarades. Il tient son journal de 40 à 44, où il décrit la vie de tous les jours d’un officier au cœur de sa troupe, dans un style simple et dépouillé. Chronique détaillée de Bir Hakeim. A la date du 15 juin 42, on lit : « Les journaux du début juin sont amusants : on a vraiment fait un plat, pas toujours exact, de l’affaire de Bir Hakeim… » Passionnant.


         La guerre sans haine, Maréchal ROMMEL, Presses de la Cité 1952 (460 pages)

Publication posthume des Carnets du Renard du désert. Le passage sur Bir Hakeim explique bien le blocage psychologique ressenti par l’auteur face à ces Français Libres, ces Gaullistes, qui lui résistent de façon inattendue et contre lesquels il s’entête. L’auteur ne dissimule pas son admiration pour les défenseurs de la position.

          
 Erwin Rommel, Lutz KOCH, Corrêa 1950 (280 pages)

L’auteur, correspondant de guerre, proche du pouvoir allemand,  a notamment participé à la guerre du désert, à Bir Hakeim et à la prise de Tobrouk. Son témoignage sur l’état d’esprit de Rommel pendant cette période est capital.



IV – Romans historiques

        Bir-Hakeim, Erwan BERGOT, Presses de la Cité 1989

L’auteur fait dialoguer les protagonistes, sans apporter d’éléments nouveaux, piochant largement dans les ouvrages historiques sur la bataille déjà cités. A réserver aux inconditionnels de l’auteur…



        
La patrouille perdue, Pierre Messmer, Albin Michel 2002 (175 pages)

Parmi d’autres récits extraordinaires, l’épisode de la patrouille perdue raconte l’exfiltration d’un groupe de la Compagnie Messmer, encerclé au moment du décrochage des Mamelles, rejoignant les lignes anglaises au bout de 6 jours d’aventures burlesques…



V – Revues

         Revue de la France Libre, numéro spécial de juin 1967, à l’occasion du 25ème anniversaire de la bataille

Ce fascicule de 47 pages contient d’intéressants témoignages de plus de 25 participants.



           Revue ICARE, numéros 100 et 101, 1982

Compilation intéressante d’articles divers et de témoignages, mais l’ensemble manque de fil directeur et d’analyse critique ; nous sommes toujours dans l’historiographie, 40 ans après l’événement ! Iconographie très complète.



         Nouvelle revue d’Histoire, numéro 3, nov-déc 2002, L’année du tournant : 1942

Article de François Broche intitulé : Bir Hakeim, le mythe et la réalité. Considérations intéressantes sur le rôle de 2 personnalités insuffisamment mis en valeur jusqu’ici : le Général de Larminat et le Capitaine André Gravier.



VI – Album

           
Bir Hakeim, la France renaissante, François Broche, Italiques 2003

Album événement publié à l’occasion du 60ème anniversaire : plus de 250 pages, luxueusement présentées, illustrées d’une iconographie très complète et souvent inédite, ainsi que de quelque 40 notices biographiques concernant des personnalités marquantes de la 1ère BFL. Remarquable.



*

Certains ouvrages récents de cette bibliographie sont disponibles en librairie. La plupart des autres peuvent être commandés directement sur Internet, à des prix raisonnables (www.livre-rare-book.com ou www.alapage.com).

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu