Cazade - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Cazade

IN MEMORIAM

A   CAZADE


  

Un dernier salut à Jean-Pierre CAZADE décédé le 16 avril l987  

 
Avec Jean-Pierre, nous partagions joies et soucis dans la grande fraternité des chefs de corps de VERDUN.  

Au nom de l'amitié que ma femme Annick et moi nourrissions pour lui et sa famille et en accord avec Anne Cazade, je crois, du fond du cœur et en toute simplicité, que chacun aimera lire de larges extraits de l'allocution prononcée par le Général Gossot, son Commandant de Division :  

".. Jean-Pierre CAZADE, colonel d'artillerie de marine, nous sommes là autour de vous, toute l'immense famille militaire, vos camarades chefs de corps de la division, vos camarades venus de tous les horizons de France, vos aînés qui vous ont précédé à la tête de ce régiment, les hautes autorités militaires, le Gouverneur, l'Inspecteur ; sont là aussi rassemblés, autour de vous, tous vos officiers, tous vos sous-officiers, tous vos soldats, vos bigors comme vous aimiez les appeler, c'est tout votre Régiment, le prestigieux 3ème  Régiment d'artillerie de marine de VERDUN, dont l'étendard est déployé auprès de vous pour cette circonstance.  

       Ce qui nous réunit, c'est un grand élan, c'est l'amitié, c'est l'estime, c'est le respect.  

       Votre engagement dans la vie était d'une rare qualité, vous l'avez assumé avec la force de votre caractère et la générosité de votre cœur. Cet engagement, c'était le métier des armes.  A Saint-Cyr vous vous révélez déjà.  Dans les régiments, en France, en Allemagne, à Djibouti, à la Martinique, à l'Ecole d'artillerie, vous excellez.  Lieutenant, capitaine, officier supérieur, vous déployez des qualités de chef et votre personnalité s'impose à tous, vos supérieurs, vos pairs, vos subordonnés.  
       Votre style de commandement est remarqué.  Il est à l'heure de notre temps, et les hommes que vous commandez, les élèves officiers que vous instruisez s'attachent à vous...  

   ...Devenu diplômé des sciences politiques, licencié en droit, breveté droit économie finances, vous êtes absorbé alors par l'administration centrale dans les domaines difficiles et délicats de la direction des personnels puis de la gestion du budget de l'armée, vous vous imposez par votre contribution de tout premier plan.

                  Ce faisceau de performances réalisées partout où vous êtes passé, fait que l'armée vous nomme colonel à 42 ans et chef de corps à 43 ans.  Le 3ème  Régiment d'artillerie de marine vous est confié.  

       Ce beau régiment vient de s'installer à VERDUN.  Il faut le mettre sur les rails.  Il roule désormais.  Vous lui avez tout donné, tout donné sans compter, cher CAZADE.  

       Travailleur passionné au service de l'idéal que vous vous étiez assigné, la maturité de vos 45 ans n'avait pas ralenti l'ardeur de vos convictions, ni l'enthousiasme de vos 20 ans.  

       Votre exigence vis à vis de vous même était sans limite.   C'est sur elle, et sur elle seulement, que vous fondiez le droit d'être exigeant vis à vis des autres.  Vous ne connaissiez que les voies droites.  Vous n'alliez que par les chemins de crête.  Vos hommes vous suivaient parce que vous étiez leur exemple.  

       Vous aviez toute la confiance du commandement, l'amitié des verdunois, l'estime des élus.  

       Votre ardeur, votre compétence, votre valeur, votre foi étaient à l'image de cette jeune génération d'officiers supérieurs qui fait l'épine dorsale de notre armée...  

   ... Dans la lumière de l'espérance, nous savons, Jean Pierre CAZADE, que vous êtes maintenant dans le royaume qui a été promis aux justes, car nous croyons et nous voulons que vous croyiez qu'ouverts à une immense aurore  

             de l'autre côté des tombeaux, les yeux qu'on ferme voient encore"..."  

- fin de citation -

  
La promotion Bir-Hakeim, d'un seul élan empreint de tristesse et d'une profonde amitié, s'associe à ce magnifique et juste hommage rendu à notre petit-Co Jean-Pierre. Elle renouvelle, ici, à Anne, sa femme et à Olivier et Jérôme, ses fils, l'expression de ses condoléances attristées.  Elle les assure d'un soutien entier et fidèle.  

Et avec l'espoir de ceux qui croient, nous disons à notre camarade, à notre ami :   

"Adieu, Jean-Pierre".

Jacques GIBOU  


PS : Anne CAZADE s'est retirée 1, Allée François DILLON à Brunoy 91800,

Olivier, son fils aîné est aspirant au 46ème  R.I. à Berlin.


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu