Général Favier destitué? Info ou Intox ? - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Général Favier destitué? Info ou Intox ?

MEDIATHEQUE

Général FAVIER destitué ! Info ou intox ?



Actuellement, une pseudo information circule sur internet faisant suite à un article (unique) évoquant une destitution de Denis Favier directeur général de la gendarmerie nationale.
L’auteur, illustre inconnu, se targue de pouvoir recueillir des « rumeurs persistantes » au ministère de l’Intérieur comme à la direction de la gendarmerie. Le ministre de l’Intérieur, comme le président de la République en personne, auraient l’intention d’offrir la tête du général Favier à une ex-ministre encartée « écologie » pour retrouver une certaine quiétude au parlement.

La seule chose que nous pouvons confirmer c’est que l’affaire de Sivens a été un flop retentissant dans la communication du ministre de l’Intérieur qui s’est juste empressé de retirer l’usage OF des grenades aux gendarmes les stigmatisant au regard de l’opinion publique. A contrario en utilisant les médias, le général Favier à soutenu publiquement ses gendarmes et dernièrement le rapport d’enquête gendarmerie, dans sa totalité, a été porté à la connaissance du public prouvant ainsi le souci de transparence du Directeur. Il s’en suit un soutien de tout « le peuple gendarmerie » mais aussi d’un grand nombre de citoyens à l’égard des forces de l’ordre en général et des gendarmes en particulier. Certains journalistes fielleux à l’ égard de ces mêmes gendarmes en sont pour leurs frais et perdent de leur crédibilité. Nous avons même pu voir sur nos espaces numériques des policiers envier un tel chef à leur tête pour les soutenir.

Pourquoi, à notre avis, cet article n’est que pure désinformation ? Comment pourrions-nous imaginer que les hauts responsables de l’état, qui souffrent déjà d’un déficit chronique en termes de popularité, prendraient le risque de se voir opposer toute une institution et ses sympathisants. Si les sondages sont défavorables à nos gouvernants, ne doutons pas qu’ils seraient très favorables aux gendarmes en général et à leur chef en particulier chargés de la sécurité de nos concitoyens. Nous ne pensons pas qu’ils seraient assez inconséquents pour se tirer une balle dans le pied alors que le Premier ministre avait su s’attacher le général Favier comme conseiller lors de son passage au ministère de l’Intérieur.
Cerise sur le gâteau, l’auteur du brûlot sensé nous livrer un scoop connaît déjà le successeur du général Favier, le général Mazy directeur des ressources humaines, un officier qu’il décrit comme « peu connu, doté d’une idéologie conforme au pouvoir actuel , un personnage d’une soumission empressée aux dogmes du politiquement correct » Nous n’avons pas la même image du général Mazy dont nous avons pu apprécier la franchise, comme celle du général Soubelet, lorsqu’il a décrit dans quel état pitoyable se débattait la gendarmerie. Il avait d’ailleurs dénoncé publiquement le trou à l ‘emploi béant de la gendarmerie avec 1800 postes non comblés.

La gendarmerie se débat déjà dans les difficultés qui rendent la vie et l’emploi de gendarme particulièrement pénibles. S’en prendre au directeur serait une erreur beaucoup trop grave et pourrait entraîner des conséquences que nous n’osons même pas évoquer.


COMMENTAIRE

DREVON Jean-Louis 4/1
Tout cela n'est qu'une rumeur méprisable. Je viens d'assister à l'inauguration de la brigade locale en présence du ministre de l'intérieur. Dans son allocution il a rendu un hommage appuyé au Général FAVIER ainsi qu'à la gendarmerie, par ailleurs le DG vient de faire diffuser un démenti formel à ces propos dont on se demande ce qu'ils cachent. IL est urgent de faire cesser cette rumeur et de ne pas la diffuser
05/12/2014

GERVAIS Claude 3/4
Je crois qu'on est en présence du bouthéon-type ! Effectivement le limogeage de Favier soulèverait un tel maelstrom dans la Gendarmerie que le prix de ce cadeau à Duflot-tue-l'amour serait exorbitant politiquement ...Surtout après la publication et la très large diffusion du rapport de la commission d'enquête administrative expliquant dans quelles circonstances extrèmes la fameuse OF avait été lancée...Après 22 autres qui n'ont, heureusement, tué perssonne.

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu