La valorisation de la position de BH - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

La valorisation de la position de BH

L'HISTOIRE

En trois mois, les Français valorisent la position de Bir Hakeim
 

La 1ère BFL relève la 150ème Brigade britannique sur la position de Bir Hakeim en février 1942, avec pour mission de constituer le verrou sud de la ligne de front d’Aïn el Gazala. 
 Un remarquable travail d’organisation du terrain sera réalisé au cours des trois mois suivants, sous l’impulsion du Général de Larminat jusqu’au 20 avril, puis du Général Koenig, et suivant la conception et les plans du Commandant du Génie,  le  Capitaine  Gravier :  sur un polygone de 16 km²  inscrit dans un carré de 4 km de côté, l’enfouissement des matériels et des positions de commandement et de combat est total, sans relief apparent de l’extérieur, la protection par des champs de mines est continue sur la périphérie, à l’exception de 3 passages, des marais de mines complètent la position dans la profondeur, notamment au nord sur 20 km dans la zone dite du "V", délimitant  des axes de contre-attaque et des itinéraires de patrouille pour les Jock Colonnes.  
Par un tracé inspiré des défenses de Vauban, le Cne Gravier valorise un puissant point d’appui, dans un endroit improbable, où les furieux assauts de l’ennemi s’enliseront en causant de lourdes pertes.


Jock Colonne : concept britannique de groupement interarmes mi-blindé, mi-motorisé, avec appui d’artillerie, chargé des reconnaissances profondes et du harcèlement de l’adversaire, initié par le Colonel Jock Campbell.


130 000 mines antichars et 2000 mines antipersonnel furent posées autour de la position par les 500 sapeurs de Bir Hakeim : 1ère compagnie et détachement de parc, 2 compagnies de pionniers de la 13ème DBLE, Compagnie de 250 « Royal Engineers » détachés du 13e CA.



 Three months to fortify the Bir Hakeim Defensive Position  

In February 1942, the 1BFL relieves the 150th British Brigade at Bir Hakeim with the mission to lock the southern end of the defensive Aïn el Gazala line. 
Remarkable defence works were created during the following three months, energetically directed by Generals Larminat and Koenig and conceived by the engineer Commander, Capt Gravier: in the 16 km² polygon of 4 km sides, equipment, command posts and combat positions are totally buried with mines providing a continuous peripheral protection, except for the three cross routes, as well as depth minefields, particularly the 20 km North into the “V” zone, and the rehearsals of counterattack and Jock Column patrol axes.    
In this unlikely place, Cpt Gravier creates a powerful strongpoint based on Vauban that will bring about significant enemy losses. 
Jock Column : A strong, fighting patrol of half-armoured, half-motorised all arms group supported by artillery whose tasks were to reconnoitre in force and in depth to harass the enemy. Named after Colonel Jock Campbell, British Army, whose conception it was. 
130 000 antitank and 2000 antipersonnel mines were buried in the vicinity of Bir Hakeim by 500 sappers, including 250 Royal Engineers detached from the 13e Army Corps.






 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu