Les cathos mis à l’index - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Les cathos mis à l’index

MEDIATHEQUE

Les cathos mis à l’index


Par
Fabrice Madouas
(Valeurs actuelles)



Ostracisme. Intransigeance laïque envers l’Église. “Regards d’affection” pour l’islam. Entre les cultes, la balance n’est pas égale.


Un « décroyant ». C’est ainsi que Samuel Pruvot décrit le chef de l’État dans son livre François Hollande, Dieu et la République (Salvator) : quelqu’un qui tient le catholicisme pour une donnée dépassée. Un homme “sans gravité” qui ne mesure pas l’inconvenance de ses petites blagues : « La France ne présente pas de candidat… », a-t-il dit après la renonciation de Benoît XVI.
Mais le contentieux qui grossit entre les catholiques et le gouvernement ne s’explique pas seulement par l’indifférence du président de la République. Dès le premier jour, il a placé son mandat sous le parrainage farouchement laïque de Jules Ferry, dont le but était d’« organiser l’humanité sans Dieu et sans roi ». C’est avec raison que les catholiques s’alarment de son programme et s’offusquent des vexations que la gauche inflige à l’Église. Tout se passe comme si le gouvernement recherchait l’affrontement dans l’espoir de mobiliser son propre camp.
Christiane Taubira en a fourni le premier exemple en recevant le cardinal Vingt-Trois avec une désinvolture qui confinait au mépris lors des débats sur le mariage. Les parlementaires de gauche l’ont ensuite auditionné dans un climat hostile pour lui signifier que l’avis de l’Église sur ce sujet ne comptait pour rien. Cette brusquerie ne doit pas surprendre : aucun des ministres du gouvernement Ayrault ne se dit pratiquant et seulement six se définissent comme croyants, dont Cécile Duflot.
Cet hiver, la ministre du Logement n’a pourtant pas hésité à suspecter publiquement l’Église d’indifférence aux pauvres et l’a menacée de réquisitionner ses locaux pour y abriter des sans-logis. Mais c’est encore Vincent Peillon qui a décroché la palme de l’agressivité : en janvier, il a remis en cause le “caractère propre” de l’enseignement catholique en lui contestant le droit d’organiser des débats sur le mariage homosexuel au sein des établissements privés ! Mgr Vingt-Trois avait réagi fermement : « S’il n’y a aucun lieu de débat possible, [alors] il y a une doctrine officielle et une police de la pensée. »
Les catholiques sont-ils devenus des citoyens de seconde zone ? La question se pose d’autant plus que le gouvernement a beaucoup plus d’égards pour les autres cultes : cette année, Manuel Valls a rompu deux fois le jeûne du ramadan. « Une manière pour la République d’adresser des regards d’affection aux musulmans de notre pays », a-t-il dit. Par ailleurs, on n’entend guère les autorités lors des profanations d’église ou de cimetière chrétien, bien qu’elles constituent plus de 80 % des atteintes aux sites religieux.





COMMENTAIRE

Jacques MARTIN-BERNE 2/3
jacques.martin-berne@orange.fr
Il faudrait enfin comprendre que les socialistes ont une structuration marxiste de leur pensée. Pour eux Dieu n'existe pas. Certains sont antimilitaristes car ils scotomisent la réalité du monde qui est agressive. Un socialiste a dit à un copain colonel qu'il fallait être  névrosé pour être militaire. Mais  Opération Serval leur a plu. Charles Hernu, socialiste pur et dur,  a créé la Force d'action rapide . Ne désespérons pas trop.

Bernard CARRE 4/3
bernardcarre752@hotmail.fr
Je ne suis pas un pratiquant des 24 h mais un simple catholique. De tout ce que je vois, lis et entends je ne peux m'empêcher de constater l'existence  deux camps:
Les intellos, et gouvernants compris, qui prônent la diversité, le multiculturalisme et la laïcité MAIS en donnant la priorité à l'islam et de l'autre une majorité dite silencieuse qui après bien des avatars commence à prendre conscience qu'une opposition brutale pourrait bien se produire.
Deux combats se préparent: l'un dans les urnes (mais les électeurs sont tellement "GOGOS" qu'ils se laisseront prendre comme il y a si peu de temps aux mirifiques promesses qui leur  seront faîtes et DANGER l'autre dans les rues   (voir ce qui se passe avec les "gens du voyage" et l'exaspération des populations)
Politique ou religieux il faudra bien un jour trancher et choisir notre "Way of Life"
Europe Chrétienne ou Califat Européen?


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu