Les objectifs proposés à notre jeunesse - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Les objectifs proposés à notre jeunesse

MEDIATHEQUE
Envoi de Philippe Chatenoud
Je ne peux m'empêcher de diffuser simultanément ces deux textes, reçus dans des réseaux différents et concernant des faits tragiques, survenus presque simultanément, mais n'ayant pas eu la même audience......
Leur comparaison m'évite tout commentaire...


Les gars!!!
 Vert est parti à la guerre !!





Ma vie m'a fait croiser des émotions, avec des sons, des êtres, des paysages, des textes, des images...Chacun réagit différemment devant une toile de maître par exemple, il y a le "rien" parce que le tableau ne te bouscule pas et à l'extrême, il y a "le coup d'arrêt", comme en combat anti-char, l'image t'accroche et ton cerveau monte en fièvre et tu te sens subitement tout petit, quelques secondes.
Pour cette fois, ce qui m'a "scotché, c'est cette photo. Pour moi elle a valeur de symbole national. J'ai ressenti, a sa vue, une chaleur diffuse avec un rien de moiteur au creux des mains.
Qu'elle richesse l'espèce humaine !!
Je n'évoque pas le "robot" de gauche, lui c'est un insecte consommable, un "prêt à mourir" de la République comme le sergent-chef des commandos de l'Air tué au Mali. Pas une seconde de silence à l'Assemblée pour lui, un "prêt à mourir" qui meurt c'est d'un banal mon bon ami.
Tiens servez moi un autre whisky en attendant !

Non, l'Assemblée s'est levée une minute pour ne rien dire à la mémoire du "bon p'tit gars-vert-pacifiste qui aimait les fleurs " comme j'ai lu, mort de nuit dans le Tarn nord, des suites de ses blessures pour lutter contre une idée socialiste de barrage agricole.
Je n'ai rien contre ce gars, mort par "pas de chance" avec un peu de TNT mal tombé mais je trouve que lui prêter de "l'héroïsme" comme je l'ai surpris dans la Presse, c'est ternir trop de croix blanches en Argonne, en Alsace, en Normandie ou à Verdun.

Mais bref, ce n'est lui qui m'interpelle dans ce propos, pardonnez moi cette digression. Celui qui me fait "quelque chose" c'est celui à droite sur la photo avec sa tête de "premier de la classe". Il est bouleversant ne trouvez vous pas ? C'est le genre qui te plairait bien dans ton premier cercle de copains. Le type indispensable à ta vie quoi !
Regarde son œil simplement.. Une acuité à te coller un syndrome post-traumatique à un hypnotiseur de métier et aussi ses dents de lapin qui viennent de grignoter une carotte, probablement bio. Des dents brillantes comme l'aura qui l'entoure mais que l'on voit mal sans intensificateur de lumière. J'imagine, je tente, de savoir ce qu'il fait dans la vie avec sa boite d'amphétamines vide sur nez ?

Pompier volontaire qui se lève à trois heures sur alerte pour aller grimper sur la grande échelle contre un immeuble incandescent et redescendre une naufragée du feu, au péril de sa vie ? Sauver ou périr ? Je ne crois pas qu'il sache ce que ça signifie. Je me trompe donc. Et il lui manque du muscle au gaillard !!

Agriculteur, éleveur, cerné par les dettes, usé par la terre moins nourricière depuis la mondialisation ? Non je ne le vois pas en "damné de la terre arable" dès 6H00. Je cherche...Ingénieur chez Airbus, le mec qui bosse dans les matériaux composites pour alléger le futur cargo du ciel de 5 tonnes, à faire des équations jusqu'a 4 plombes du "mat" pour trouver ? Pas vraiment non plus.. En fait je sèche comme un hareng au soleil, je ne vois pas ce que cet "alien" terrestre doit pouvoir faire dans les mois d'une année ?

Je n'ai plus qu'une cartouche et je la tire (pas sur les manifestants), parce que je viens de trouver ! Euréka (même si je ne suis pas dans ma baignoire). C'est un é-c-o-l-o, un Vert quoi, EELV plus justement ! Même s'il s'est peint en noir (couleur de la vie chez eux peut être ?). Un écolo vert d'Europe comme Cécile ou Noël, un commando-carotte-bio-récepteur grandes ondes d'aides sociales ! Un "Black-block" musclé qui fait trembler le gouvernement de la cinquième puissance mondiale.

Redoutable combattant pour la Nature avec flacons d'acide et bouteilles incendiaires. Le gars d'en face, s'il n'était pas bloqué par la Gendarmerie, il déserterait d'effroi ! 

Avec ce type de "défenseurs", la Nature est sauvée et le pays va l'être. La jeunesse c'est la France de demain. On voit bien que ce jeune adulte incite à l'enthousiasme et à la confiance et nous les anciens, on peut se retirer sereins...
La relève est assurée !!
Jacques ANTOINE (ex Prêt à mourir")


Honneur à Thomas Dupuy
Gamin des cités, mort pour la France
Posté par Régis de Castelnau le 5 Novembre 2014 à 9:00 Dans Société


*Photo : Armée de l’air
C’est une photo publiée par le ministère de la Défense et jointe au communiqué annonçant la mort au combat du sergent/chef Thomas Dupuy. Cette image d’un homme jeune, noir, beau et serein provoque un curieux sentiment, difficile à définir. Ce militaire de 32 ans vous regarde dans les yeux, et ce regard nous dit quelque chose. Mais quoi ? Désireux, comme il l’avait dit luimême, d’être utile à son pays, il a trouvé le bout de la route dans la caillasse du Sahel malien, fauché dans une guerre lointaine, dont personne ne sait vraiment si elle est nécessaire et juste. Il est donc mort pour la France, mais qui écoute encore Victor Hugo nous dire: « ceux qui pieusement sont morts pour la patrie, ont droit qu’avec respect la foule vienne et prie ».

Non, la France est occupée ailleurs. À entendre des vieilles rengaines, autour du cercueil d’un jeune homme tué par accident pour une cause dérisoire, et dont des petits politiciens usés jusqu’à la corde tentent d’enrôler la dépouille au service de leur médiocre cuisine. Alors, on ne nous parlera pas de Thomas Dupuy, ce qui n’a d’ailleurs aucune importance. Rémi Fraisse et lui étaient tous deux de Toulouse. L’analogie s’arrête là, tout les séparait. L’origine sociale, les idées, le rapport à la vie. De l’un on a fait un martyr, à l’autre on a vaguement rendu les honneurs, on n’est pas au Canada [1] quand même1 [2]. Et il n’y a pas à les comparer, d’une certaine façon, c’est tant mieux.

La France, étant sortie aujourd’hui de l’Histoire est plus économe de ses fils. On ne s’en plaindra pas. Alors d’où vient ce léger malaise, ce pincement à soutenir le regard apaisé de ce sous-officier volontaire de l’armée française tué en service commandé ? C’est un parachutiste. Arme symbole de ceux qui n’ont pas froid aux yeux. Et les symboles, en ces temps de commémorations militaires, s’accrochent souvent à notre mémoire. Sa petite biographie nous apprend qu’il était un des rares spécialistes du saut avec ouverture en haute altitude. Sur la photo, il est dans un avion, harnaché pour le saut, son altimètre au poignet droit, calme et relaché avant de passer la porte pour le vide.

Oui, mais les paras… On a quand même quelques mauvais souvenirs. De périodes où leurs comportements ne furent pas très glorieux. Où ils se laissèrent entraîner dans des aventures inquiétantes. Comme en 1958 ou en 1961, quand ils firent peur à la République. Cela peut provoquer quelques réserves. Mais on se rappellera alors le premier officier parachutiste français tué à l’ennemi. Il s’appelait André Zirnheld, Juif d’origine alsacienne dont les parents avaient choisi la France. Professeur de philosophie dans un lycée de Tunis, refusant la capitulation de 1940, parmi les premiers il rejoint la France libre. Demandant à être versé dans les fameux SAS qui opéraient sur les arrières de Rommel dans le désert libyen. Tué en mission le 27 juillet 1942, lui aussi mort dans la caillasse. Il sera fait Compagnon de la Libération à titre posthume. Ses camarades récupérant son barda, y retrouvèrent des textes et des carnets. Parmi eux la fameuse « prière du para ». 
Thomas Dupuy, probablement héritier de cette tradition n’avait pas choisi lui non plus « le repos ni la tranquillité, ni celle du corps ni celle de l’âme ». Et c’est peut-être dans cette direction qu’il faut regarder pour comprendre. Voir ceux qui au moment de leur choix de vie ont fait celui de la France quitte à en mourir. Repasser par Toulouse, ville natale de Thomas Dupuy, mais de Mohamed Merah aussi. Se rappeler les noms des militaires assassinés par celui-ci : Imad Ibn Ziaten, Mohamed Farah Chamse-Dine Legouad, Abel Chennouf.

À 20 ans, Thomas Dupuy était un gamin des cités. On trouve sur le net des photos et des vidéos de ses 20 ans. Champion de boxe thaïe (la plus dure), crâne rasé, on l’imagine facilement déambulant dans sa cité sous une capuche. Physiquement proche de Merah, il ne prendra pas le même chemin.

Regardons maintenant la photo de l’avion. Il en émane une force et une plénitude dont il n’était pas sûr qu’elles adviendraient. Cette force n’est pas celle du boxeur, elle est celle de l’homme qui s’est accompli. Et cet accomplissement, c’est à la France qu’il le doit. Parce que la France, malgré sa déprime, son désarroi, malgré son identité malheureuse, est encore capable de faire ça. Comme elle l’a toujours fait, d’ailleurs, même si aujourd’hui c’est plus difficile. Alors, on va me dire que je récupère, que les barbares sont aux portes, et qu’arrive le grand remplacement. Eh bien non, il n’y aura pas de grand remplacement. Et oui, je les récupère, les Ziaten, Legouad, Chennouf, Dupuy et les autres. Car ils en témoignent. Et si finalement, le trouble que l’on ressent à soutenir le regard de Thomas Dupuy, ce pincement de chagrin, ce n’était pas celui d’avoir perdu un frère?

Notes
1. Les Canadiens ont rendu les honneurs à Nathan Cirilio abattu par un djihadiste. C’est beau
une nation qui croit en elle ↩ [3]
Article imprimé depuis Causeur: http://www.causeur.fr
URL de l'article: http://www.causeur.fr/honneur-a-thomas-dupuy-30053.html
URL dans cet article:
[1] on n’est pas au Canada: https://www.youtube.com/watch?v=8v2ewQE-QK0
[2] 1: #fn-30053-1
[3] ↩: #fnref-30053-1
Copyright © 2011 Causeur. All rights reserved.


COMMENTAIRE

Renard Miche 2/1
vérifier ses sources
Il est faux de dire que l'assemblée nationale a rendu un hommage au "martyre vert", selon Duflot. Contre l'interdiction de rendre cet honneur faite par le président celle-ci a pris la parole... pour se taire pendant une minute, suivie en cela par les seuls élus écolo de l'Assemblée. On ne peut pas développer des idées aussi généreuses soient-elles en partant d'une contre-vérité ; en tout cas nous sommes, ou en tout cas nous l'avons été, formés à vérifier nos sources avant de développer une idée.
09/11/2014

Cassagnou Jehan Benoit 4/1
Les oies sauvages
Tout simplement magnifique............

Chapot Pierre 1/1
Les oies sauvages
Merci c'est remarquable : à méditer avec mes petits enfants adolescents

DUMARCHE Michel 2/1
Chanson de J.P. Mefret
Tous les chants de Jean-Pax peuvent être écoutés sur You Tube; ils sont tous superbes; entre autres celui à la gloire de St-Cyr, le pays qui n'existe plus, Veronika,Dien Bien Phu, Budapest, le loup de guerre etc... Bonne écoute. Je vous conseille aussi de vous abonner à Boulevard Voltaire, site intéressant qui ne plaira peut-être pas à tout le monde....c'est selon les opinions !!!
10/11/2014

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu