Renaissance du Califat mondial - Bir-Hakeim

Aller au contenu

Menu principal :

Renaissance du Califat mondial

MEDIATHEQUE

RENAISSANCE DU CALIFAT MONDIAL
(par Maurice D.)
(Envoi de Pierre Jacquet - Vercors - )



À la surprise générale semble-t-il, les terroristes islamistes qui combattaient Bachar el Assad en Syrie et que voulait aider, subventionner et armer notre gouvernement, ont conquis en quelques semaines la moitié nord de l'Irak, aboli la frontière Syrie-Irak en y détruisant ostensiblement tous les signes matériels, bornes, poteaux, guérites, postes de douane pour proclamer EIIL, Etat islamique en Irak et au Levant. Le Levant, c'est la Syrie, le Liban, la Palestine, Israël et la Jordanie.

Le 29 juin dernier, Ibrâhîm Ibn ‘Iwâd Ibn Ibrâhîm Ibn ‘Ali Ibn Muhammad Al-Badrî Al-Hâchîmî Al-Qourachî par sa lignée, As-Sâmourrâ-î par sa naissance, Al-Baghdâdî pour l’endroit où il a fait ses études et où il a vécu, a été proclamé "calife" de l’Etat islamique (EI). Il a en effet prononcé le 6 juillet un discours à Mossoul, au Nord de l'Irak, pour annoncer que dans EIIL la référence à l'Irak et au Levant est supprimée, puisqu'il a été choisi par Allah pour instaurer le califat sur la terre entière. Il faut donc parler maintenant d'Etat islamique, EI, sous-entendu "universel".



Ibrâhîm Ibn Iwâd Ibn Ibrâhîm Ibn ‘Ali Ibn Muhammad Al-Badrî Al-Hâchîmî Al-Qourachî par sa lignée


Il a appelé au djihad extérieur contre les mécréants, insistant sur le fait qu'il s'agit d'une stricte obligation pour tous les musulmans du monde.

Dans la tradition sunnite, le djihad ne peut être prononcé que par le calife, c'est fait. Il n'y avait plus de Califat depuis 90 ans, sa renaissance est le fruit de la politique débile menée dans le monde musulman tant par les Américains que par l'Angleterre et la France. En détruisant les régimes socialistes baasistes de Sadam Hussein et El Assad, en encourageant les prétendus "printemps arabes" qui ont chassé ceux qui tenaient en main et contrôlaient les peuples musulmans, en faisant exploser la Libye que Kadhafi gardait unie d'une main de fer, en laissant l'Arabie et le Qatar financer et armer en sous-main les palestiniens et les djihadistes, nos éminents diplomates ont ressuscité le Califat qui va motiver et armer le djihad dans le monde entier.

C'est aussi le résultat de l'erreur intellectuelle qui consiste à croire que la démocratie, l'humanisme, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes sont des valeurs universelles, alors qu'il saute aux yeux quand on a étudié la civilisation, la culture et les textes fondateurs de l'islam (coran et hadiths) que les principes de cette théocratie oppressive sont incompatibles avec tout le bazar idéologique occidental.

Que valent les soixanthuiteries droitdel'hommistes de nos politiques qui braillaient en 1968 "il est interdit d'interdire" avant de devenir  avocats, notaires, bourgeois et membres du club Le Siècle, face à une religion dont le nom signifie "soumission". Soumission des peuples à Allah, soumission de la femme à l'homme, soumission des chrétiens et des juifs aux musulmans, soumission des noirs "faits par dieu pour être esclaves" aux arabes (application sur le terrain : Boko haram, Mauritanie, etc.) quand seule la langue arabe doit être utilisée pour prier ?

Le calife Ibrahim bin Machin et cœtera (pour mémoire Ibrâhîm Ibn ‘Iwâd Ibn Ibrâhîm Ibn ‘Ali Ibn Muhammad Al-Badrî Al-Hâchîmî Al-Qourachî As-Sâmourrâ-î Al-Baghdâdî) est là, et pour longtemps semble-t-il au vu des mesurettes cosmétiques que Obama a décidé de prendre pour l'arrêter tout de suite : financer les "bons" djihadistes en Syrie et envoyer des conseillers militaires à Bagdad. Mesurettes approuvées par l'Europe qui n'ayant pas d'armée et aucune envie de contrarier "l'allié" américain ne peut qu'approuver, de même que par la France dont les maigres ressources militaires sont affectées à la poursuite des opérations ratées au Mali et en Centrafrique où Hollande, Le Drian et Fabius ont cru qu'il suffirait d'arriver en disant "La France est là, calmez-vous" pour arrêter la progression des milices islamistes.

À quoi doit-on s'attendre maintenant ?

Dans la théologie musulmane, le djihad annoncé par le calife n'est pas un vœu pieux mais une stricte obligation pour tout musulman où qu'il soit dans le monde.

Dans son discours  le calife cite abondamment le coran et les hadiths pour rappeler que la guerre sainte est une obligation à laquelle aucun musulman ne peut se soustraire sous peine de péché grave dont la sanction est la mort.

Deuxième point, il cite un hadith rapporté par Abou Hourayra, un compagnon d'allah qui dit que "toute innovation est une perdition, et toute perdition mérite l’enfer", c'est la doctrine salafiste, celle de Boko haram dont le nom signifie "l'occident c'est le mal". Nous sommes donc directement visés.

Troisième point, c’est l’application de la charria (loi) de dieu et l’établissement de sanctions sérieuses et sévères partout où le califat s'étendra.

Il confirme ces trois points en citant le premier calife de l’islam, Abou Bakr, beau-père de Mahomet, et père du sunnisme ultra-orthodoxe.

Ce sont ces musulmans-là qui égorgent,  décapitent, amputent,  lapident, pendent, crucifient tous les incroyants et les homosexuels, mettent les Noirs en esclavage et traitent les femmes en objets sexuels à qui il est interdit de sortir de la maison comme le rappelle un communiqué publié lui aussi à Mossoul le 29 juin dernier. Ils sont ultra-fanatiques et orthodoxes, avec eux il est hors de question de prendre des libertés avec la parole de dieu. Pour le théologien de l'islam Bassam Tahann cité par La voix de la Russie, "il est clair que c’est un appel à la guerre et à une révolte dépassant de loin l’Irak, la Syrie. C’est un appel à la totalité du monde musulman".

La suite est prévisible, le califat va se constituer dans un premier temps en peau de léopard : le calife l'a dit, le califat doit s'étendre de l'Indonésie à l'Espagne. Le Nord Nigéria, Libye, la Somalie, toutes les régions où grâce aux politiques stupides des occidentaux la pagaille guerrière musulmane règne pourraient y basculer assez rapidement en se déclarant "califats".




Le califat doit s'étendre de l'Indonésie à l'Espagne


En Europe, nous avons surtout à craindre des attentats, le nombre croissant de jeunes musulmans et musulmanes fraichement convertis qui se rendent et reviennent, une fois formés aux techniques du terrorisme, des pays où la guerre islamique est déjà en cours est une menace directe, présente en France même.

Cela dit je pense, à titre personnel, que la première chose qui va se produire sera une vaste guerre inter musulmane. Car le calife Ibrahim machin-truc ne vise pas que l'occident judéo-chrétien, il veut aussi détruire les musulmans chiites "c'est un devoir" dit-il, donc l'Iran, les Turcs qui ont aboli le califat précédent (Mustapha Kemal Atatürk en 1924) et bien sûr Israël et le peuple juif qui sont à ses yeux l'horreur absolue.

Le Commandeur des croyants Mohamed VI du Maroc, les gardiens des lieux saints La Mecque et Médine (le clan Ibn Saoud), les Kurdes qui viennent de créer le Kurdistan et quelques autres, ne peuvent voir remis en question les pouvoirs qu'ils ont créés et ont du mal à préserver dans l'agitation révolutionnaire du monde musulman. Les Saoudiens massent des troupes (déjà 30 000 hommes) sur leur frontière avec l'Irak, les Israéliens pourraient rapidement régler le problème palestinien pour ne pas avoir de boulets potentiellement explosifs sur leurs flancs avant d'avoir à affronter EI qui serait déjà implanté au Liban dans le vaste camp palestinien de Aïn al-Hélloué où l'émir sunnite fondamentaliste Abdel Salam al-Ourdouni fait la loi.

En France, le pouvoir socialiste n'a aucune conscience de la lourde menace qui pèse. Il n'emprisonnera pas, comme le fait déjà l'Arabie saoudite, tous les jeunes qui reviennent soi-disant contrits et repentants de Syrie où ils sont allés faire le djihad. Il n'aidera pas militairement Bachar el-Assad à reprendre le pouvoir et reconstruire l'état socialiste et laïc créé par son père Hafez el-Assad. Il ne soutiendra pas Israël pour ne pas contrarier les antisémites des banlieues qui ont défilé récemment dans nos rues avec des drapeaux palestiniens et algériens, mais sans le moindre drapeau français. Il va se contenter de pleurnicher et de nous prodiguer des paroles lénifiantes sur l'islam modéré porteur d'une brillante civilisation d'amour et de paix, témoignant une fois de plus son immense méconnaissance du monde islamique.

Maurice D.




 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu