31 mai - Bir-Hakeim

Aller au contenu

31 mai

L'Histoire
Dimanche 31 MAI

Il semble que le Général Rommel accentue le mouvement de repli amorcé hier. Ses forces ont été ramenées à l’ouest de la ligne des champs de mines entre Bir-Hakim et Gazala.
Le commandement allié prend ses dispositions pour poursuivre l’ennemi et la première Brigade a reçu l’ordre de se porter en avant dès l’arrivée de ses échelons arrières. Ceux-ci sont déjà revenus près d’El-Aden, sur leur ancien emplacement qu’ils avaient quitté le 27 mai au matin sous le feu ennemi.
Des troupes britannique doivent venir relever la brigade dont la mission est d’aller occuper Rotunda Segni à 80 kilomètres à l’ouest en direction de Mechili. Quelques officiers anglais sont venus prendre connaissance des lieux. A déjeuner, au mess, ils font part de l’admiration qu’a suscitée la brillante défense de Bir Hakim par les Français.
Ce soir est arrivé le convoi de ravitaillement qui avait quitté l’avant-veille l’emplacement où se trouvaient les échelons arriérés. Ce jour là Bir-Hakim était encore encerclé et le passage de ce convoi aurait pu être une opération difficile et hasardeuse. Par suite de la retraite de l’ennemi, la file de camions qui apportaient des munitions, des vivres et de l’eau, arriva sans encombre. Le convoi repartira dans la nuit, emmenant les blessés et les prisonniers.


A ce jour, 140 militaires français sont morts pour la France en Afghanistan, en Somalie, au Mali ,au Levant et en Centrafrique
Retourner au contenu