L'Auteur - Bir-Hakeim

Aller au contenu

L'Auteur

L'Histoire

Le Général Bernard Saint-Hillier
A la déclaration de guerre, le Lieutenant Saint Hillier sert dans les rangs de la Légion Etrangère. Volontaire pour la Norvège, il participe, avec la 13ème Demi-brigade de Légion Etrangère aux deux débarquements de vive force de Bjervick et Narvick. Il y est blessé et reçoit sa première citation à l'ordre de l'Armée.




Le Lieutenant-colonel Bernard Saint-Hillier à la tête de la 13ème DBLE


Avec son bataillon, il rejoint l'Angleterre à partir de la Bretagne, le 18 Juin 1940, et rallie les Forces Françaises Libres. Après l'expédition de Dakar, il prend part aux Campagnes d'Erythrée, du Levant, de Libye, de Tunisie, d’Italie et de France, ne cessant jamais de combattre jusqu'à la Victoire. Il sera blessé trois fois encore à Keren en 1941, à El-Alamein en 1942 enfin devant Belfort, le 4 Octobre 1944.
Pendant ces campagnes, il gagne huit citations dont cinq à l'ordre de l'Armée et reçoit la Croix de la Libération en Tripolitaine. Il est promu à titre exceptionnel Commandeur de la Légion d'Honneur en 1946.
Il exerce les fonctions de Chef d'Etat-major de la 1ère Division Française Libre en Italie et en France, puis est nommé, le 25 Mars 1945, Chef de corps de la 13ème Demi-brigade de Légion Etrangère.
Breveté de l'Ecole Supérieure de Guerre en 1947, il suit le Cours Interarmées en 1948, le Collège de Défense de I'OTAN en 1951, le Centre des Hautes Etudes Militaires en 1956, et devient Auditeur à l'institut des Hautes Etudes de Défense Nationale en 1957.

Devenu parachutiste, il commande le 18ème Régiment d'infanterie parachutiste de Choc en 1952, la Brigade aéroportée d'Indochine en 1954-1955 et prend part à la Campagne de Suez en 1956. Il est nommé Chef d'Etat-Major du Corps d'Armée de Constantine 1958, promu Général de Brigade en 1959, il devient Chef du Cabinet Militaire du Ministre des Armées, M. Pierre Guillaumat, puis prend le commandement de la 10ème  Division Parachutiste en Algérie, 1960-1961.
Général de Division, il est Représentant National auprès du Commandant Suprême interallié, Général de Corps d'Armée en 1968, il est à la tête dé la IIIème Région Militaire et membre du Conseil Supérieur de la Guerre.

Il quitte l'Armée le 29 Décembre 1971 au terme de 40 années au service de la France.

Décorations : Grand-croix de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, Médaille de la Résistance, Distinguished Service Order, Croix de Guerre Norvégienne, Croix de Guerre Brésilienne. Titulaire de onze citations, a droit au port de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire.
A ce jour, 132 militaires français sont morts pour la France en Afghanistan, en Somalie, au Mali ,au Levant et en Centrafrique
Retourner au contenu